TOP 10 des choses qui m’étonnent en Egypte !

Sharing is caring!

Après avoir vécu deux ans en Egypte, le contraste avec le Cameroun est saisissant. Cela n’a vraiment pas été aisé à choisir, mais je vous présenterai les 10 aspects les plus marquants pour ne pas dire wandayant surprenant qu’on retrouve là-bas .

célèbre pharaon Toutakhamon
pharaon Toutakhamon.
CP: Openclipart-Vectors

1- Le pays des pharaons avec des constructions pharaoniques qui dépassent l’entendement. Après la visite des sites historiques comme les pyramides de Gizeh, les temples et les tombeaux de Louxor, je me suis demandée comment il y a plus de 21 siècles, ils ont pu bâtir de tels monuments, et surtout quelle technologie ont-ils utilisé? Ils avaient vraiment de l’imagination ! Toute l’histoire de cette période pharaonique est incroyable. De la construction des temples pour la gloire des âmes des pharaons à l’invention du hiéroglyphe, c’est vraiment magnifique !

2- Ici construire une maison se fait en un temps éclair. Ce n’est pas ce qu’on voit chez nous là. Ils peuvent bâtir un immeuble de 12 niveaux en 6 mois, les routes et les échangeurs très rapidement. Au Cameroun, j’étais habitué à voir des chantiers s’étendre sur des périodes très longues. C’est aussi pareil pour la destruction des vieux immeubles. En 1 jour, ils peuvent te réduire un immeuble de 10 niveaux en poussière.

3-  Les Égyptiens  ne dorment pas. C’est l’effet du décalage horaire national. Ici, tu peux voir un enfant en train de jouer au ballon dans la rue à minuit (je wanda).  Alors qu’au Kamer on est déjà dans les bars (pour les viveurs) ou encore même à tourner un film avec Morphée. C’est vraiment difficile de s’adapter surtout que le weekend ici, c’est le vendredi et samedi alors que le dimanche marque le début de la semaine. De quoi perdre ses repères chronologiques , surtout pour ceux habitué au calendrier occidental.

4- Les Egyptiens là sont même africains ? Beaucoup d’Égyptiens ne savent pas qu’ils sont Africains. Dans la rue ils nous appellent ‘africono’ ou  « samara » en riant. Est-ce que les Africains sont seulement les noirs? Mais ils sont contents de participer à la CAN.

5-  Le pays où le Noir est roi : Mama ! Chez nous au Cameroun, les gens s’attroupaient ou sont contents de voir un Blanc passer. Ici c’est le contraire, lorsque nous passons en bande, ils s’émerveillent, comme des enfants, à notre vue. Certains s’empressent même de dégainer leur selfie pour une photo souvenir. Ils nous appellent des samara (noire) ou chocolatta ! je wanda même : est-ce que c’est facile d’être noire?#Noire ébène et fière de l’être.

6- Les routes ici sont des circuits de rallyes. Et les chauffeurs ? Ce sont des pilotes de course ! Si tu t’amuses en traversant la chaussée : tu te retrouveras illico presto chez les descendants d’Hippocrate, mince alors…. Heureusement que leurs freins sont vraiment bons. Parfois, ils freinent brusquement de sorte à vous décoller de votre siège. Et tant pis pour vous si vous êtes cardiaque : faudra penser à prendre leur tramway, le plus ancien d’Afrique…

7- La facilité à stopper le bus : ici c’est trop cool ! Pas besoin de crier sa destination et son montant comme dans les rues de Yaoundé comme 100 Bonas ou 200 Mokolo. Il suffit juste de montrer par exemple les quatre doigts en repliant le pouce afin d’indiquer au chauffeur votre destination : l’axe lourd 45. Pointé vers le bas, il désigne  MohamedNaguib ! Les sourds-muets doivent s’en réjouir. Nous devrions peut être faire de même chez nous  . Les tarifs sont standards à partir d’une livre de sorte qu’on a de la peine à marcher, quand bien même cela devrait nous faire du bien .

8- Le pays de la Chicha (sorte de pipe à eau). La chicha en Egypte ! Ekié, est ce que nous avons des bars au Cameroun même ? Tu ne peux pas traverser un carrefour sans voir un salon de chicha à l’horizon. C’est à croire, comme le dirait un ami, que l’Egyptien est une locomotive ambulante.

9- Les Égyptiens sont fans de la plage. Dès que l’hiver tire vers sa fin, le chemin vers la mer devient leur road favori… Ils commencent déjà à aller à la plage bien que pour nous, il fasse encore froid. En été, c’est plus grave. Dès 8h, les plages sont bondées. Les femmes, les hommes, les vieux, les jeunes voir les bébés tous plongent sans têtes ni queues dans la Méditerranée.

10-  Ici il y a une liberté terrible au volant. Le chauffeur peut se permettre de boire son thé, téléphoner et même de fumer.

Temple de Louxor.
Temple de Louxor. CP: Angelika 2101

C’est dans cette ambiance que se passais mon aventure au pays des pharaons.  Car voyager c’est découvrir, mais aussi aller à la rencontre de l’autre dans toute sa diversité.

Sharing is caring!

6 thoughts on “TOP 10 des choses qui m’étonnent en Egypte !

  1. Merci pour cette petite virée expresse au pays des pharaons. J’ai appris pas mal de choses comme par exemple les constructions éclairs alors que nous au Cameroun il nous faut dix pour préparer une CAN de football. Bref, joli panorama qui me permet de savoir que les Noirs sont des étrangetés là-bas et que les pyramides antique étaient vraiment construites pour durer pendant une éternité…

  2. Pour des gens qui ont construit des pyramides il y a plus de 20 siècles et sans grande technologie, comparée à aujourd’hui, c’est normal qu’ils construisent des immeubles aussi vite norrrr…
    Beau billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *