Environnement : combattre la pollution plastique

Sharing is caring!

Le 5 juin de chaque année est marqué par la célébration de la journée mondiale de l’environnement. Elle a été initiée par l’organisation des Nations Unies en 1972 à l’occasion de l’ouverture de la conférence sur l’environnement de Stockholm. Elle est la journée la plus importante célébrée par les Nations Unies pour encourager la sensibilisation et les actions mondiales en faveur de la protection de notre environnement. Notre cadre de vie connait une destruction et une dégradation énorme causées par le développement économique, les habitudes de vie, l’industrialisation, l’agriculture, l’urbanisation etc. entraînant ainsi les pollutions (eau, air, sol), la raréfaction des ressources naturelles, la perte de la biodiversité, et la dégradation de la santé humaine. Que faire face à ce drame environnemental ?

Déchets plastiques sur une plage.
CP : un.org

Journée mondiale de l’environnement 2018

Cette journée dédiée à l’environnement concerne tout le monde, elle a pour objectif de faire bouger les choses individuellement ou collectivement pour le bien-être de la Terre. Il est donc intéressant de parler du bien-fondé d’une journée dédiée à l’environnement ainsi que sa particularité. Comme bon nombre de journée mondiale, cette journée est organisée autour d’un thème. Ce dernier a pour but d’attirer l’attention du public sur une préoccupation d’actualité. Le thème choisi en cette année 2018 est : « Combattre la pollution plastique« .

La particularité de cette journée est qu’elle est organisée par un pays hôte différent, où se déroulent les célébrations officielles, toutefois la journée est célébrée conjointement par plus de 100 pays dans le monde. L’Inde est le pays hôte de cette année, « Le pays a fait preuve d’un leadership extraordinaire sur les changements climatiques au plan international ainsi que sur la nécessité d’une transition vers l’économie à faible émission de carbone. Le pays va maintenant contribuer à catalyser davantage de mesures pour lutter contre la pollution par les plastiques. C’est une urgence mondiale qui touche tous les aspects de nos vies’’, déclarait Erik Solheim, le sous-secrétaire général des Nations-Unies et chef d’ONU Environnement lors de l’annonce d’admission de l’Inde comme pays hôte le 19 février 2018 à New Delhi. L’Inde se présente ici comme un bon élève en matière de protection de l’environnement. Avez-vous une idée des répercussions de ces objets plastiques ?

Cas particulier du plastique

La gestion des déchets plastiques est une menace sérieuse pour la santé de notre environnement. Ces déchets forment ce qu’on nomme le « septième continent », c’est-à-dire une zone ou la mer est saturée par les débris plastique dans le Nord de l’Océan Pacifique. Ces déchets non-biodégradables pour la plupart ont une durée de vie allant de 100 à 400 ans dans la nature.

Le plastique représente 10% de tous les déchets que nous produisons. Selon une étude de l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement effectué en 2018 :« Chaque année, le monde utilise 500 milliards de sacs en plastique. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, l’équivalent d’un camion à ordures complet à chaque minute. Au cours de la dernière décennie, nous avons produit plus de plastique qu’au siècle dernier. 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique ou jetable, nous consommons 1 million de bouteilles en plastique chaque minute ». Ainsi d’énorme quantités de déchets plastiques sont mal gérés à travers le monde entraînant de nombreux impacts tels que :

  • Pollution : visuelle, marine, aquatique, atmosphérique ;
  • Diminution de la biodiversité animale et végétales ;
  • Dégradation des écosystèmes aquatiques ;
  • Inondation due à l’obstruction des canaux de drainage ;
  • Augmentation des maladies tel que le choléra ;

Au-delà de cette journée, comment peut-on inverser la tendance ?

Comme le disait M. Harsh Vardhan, Ministre de l’Environnement, des Forêts et du Changement Climatique de l’Inde « Si chacun d’entre nous fait au moins une bonne action écologique chaque jour en guise de notre « responsabilité sociale verte », des milliards de bonnes actions écologiques seront menées quotidiennement sur la planète, a-t-il ajouté. »

C’est ainsi que je me suis engagée à lutter contre la pollution plastique avec les petits gestes suivants :

  • Lorsque je fais mes achats, je n’emballe pas des objets préalablement empaquetés comme du dentifrice, des pâtes alimentaires et des cartons de sucres.
  • J’utilise des sacs réutilisables pour faire mes courses et je conserve bien les plastiques des friandises (les biscuits, chocolats et caramels) que je consomme en journée pour les jeter dans les poubelles.
  • En plus de cela pour combattre la pollution plastique nous devons sensibiliser la population sur la meilleure gestion de ces déchets à savoir :
  • Le tri avec les autres déchets,
  • La réutilisation : c’est le cas avec les bouteilles qui peuvent être utilisés comme contenant pour les jus naturels,
  • Le recyclage de ces matières peut constituer des matières premières pour la fabrication d’autres objets :tel est le cas avec la fabrication des objets de décoration, des chaises, depuis 2016 nous avons la fabrication des pirogues écologiques au Cameroun avec les bouteilles plastiques.

Ainsi l’application de ces petits gestes contribuera à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable.

 

bouchons des bouteilles plastiques utilisés pour des chaises. CP:www.latelierderomane.fr

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *