Le match Cameroun-Maroc vu des gradins !

Sharing is caring!

Samedi dernier j’ai assisté à mon premier match de football international. Il opposait deux lions : les lions indomptables du Cameroun aux lions de l’Atlas du Maroc. Il s’est déroulé au stade omnisports de Yaoundé et a débuté à 15h.

CP: Monique Laure ; Ticket du match Cameroun-Maroc
du 10/06/2017

S’il est vrai que le match se joue sur la pelouse, un autre se joue simultanément sur les gradins entre les supporters. Ici tout le monde est sabitout (connais tout). Ce qui m’a marqué dès mon entrée au stade c’était le nombre de spectateurs. Il y’avait très peu de spectateurs ! C’était étonnant de ne pas voir les nombreux fans venus supportés les champions d’Afrique en titre.

Beaucoup de supporteurs ne connaissaient même pas que le match qui se jouait était la première journée éliminatoire CAN Cameroun 2019 heinnn. Bien que le Cameroun soit déjà qualifié en tant que pays organisateur, ce match compte bel et bien pour les éliminatoires de la prochaine CAN. Ils se croyaient à un match amical ce qui pourrait justifier le manque d’engouement des supporters, il a fallu vérifier sur nos tickets d’entrées au stade pour arrêter les discussions car beaucoup ne l’avait pas lu.

Dans les gradins les supporters sont repartis en clan : certains supportent un joueur plus que d’autres, et d’autres supportent un joueur au détriment des autres. C’est ainsi qu’on avait le clan Bassogog, Fai Collins, Ondoa etc. Dès qu’un joueur fait une passe décisive les fans de son clan sont les premiers à jubiler. Il est important de noter que ces clans et ces fans club se constituaient aussi en fonction du quartier dans lequel ces joueurs avaient évolué, ou de leurs différentes performances tant à l’équipe nationale qu’en club.

Pendant toute la durée du match les supporters sont dans les échanges, les discussions chacun essaye de convaincre ses voisins. Ainsi il se dégage tous genre d’informations. Les chinois nous ont trop vendu les choses, nous aussi on les a vendus Bassogog, quand ils voient Bassogog ils tremblent car il est plus rapide que la fusée. D’autres critiquent les joueurs qu’ils sont faibles au point de chauffer le banc dans leurs clubs, qu’il suffit qu’Eto’o arrive au stade pour faire fuir en 15 minutes les adversaires. Mais certains admirent le talent des champions d’Afrique. Cependant plusieurs affirment connaitre les joueurs : « Moukandjo là c’est mon ami heinn ! Nous avons joué ensemble au quartier quand il était gamin » néanmoins personne n’est sûr de rien.

Teikeu a été nommé Rigo, surnom de l’ancien capitane des lions, en disant que celui-ci l’a appris à être un bon défenseur. Dès que le ballon vient vers lui, il dégage très loin sans réfléchir.

La mi-temps a été marquée par l’arrosage automatique du stade, que certains considérait comme du gaspillage « Comment peut-on verser l’eau comme ça yeush, pourtant certains quartiers ici ne sont pas approvisionner en eau ». Après la mi-temps lorsqu’un joueur tombe certains disent que le stade est devenu le marécageux à cause de l’arrosage, alors qu’en Occident la quantité d’eau utilisée pour arroser est mesurée. Bien que les joueurs tombaient déjà depuis le début du match.

CP: Avenir Géraldine ; les gradins presque vides pendant le match

D’autres personnes à l’instar de ma voisine supportait en priant. On pouvait attendre des cris comme « pardon Seigneur ! » « Amdoulilah » lorsque le ballon se dirige vers les goals du Cameroun ou lorsqu’un joueur fait une bonne passe. Quand la situation devient compliquée certains l’encouragent à prier en lui disant : « Dieu écoute tes prières, continue ».

C’est dans cette atmosphère que se déroulait le match. Le seul moment ou tous étaient d’accord c’est lorsque Vincent Aboubakar à la 29 eme minute a marqué le seul but de la journée, tout le monde était debout comme un seul homme en criant et exultant de joie. Oubliant qu’il y’a peu, il le nommait AVC.

Au final, un champion reste un champion, Cameroun 1 –Maroc 0

Il a rugi et affirmé son autorité.

Et vous comment avez –vous vécu ce match ?

Sharing is caring!

4 thoughts on “Le match Cameroun-Maroc vu des gradins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *